¡A las barricadas!


A las barricadas est un chant anarchiste de la CNT-AIT de la Guerre civile espagnole.
Il se chante sur l’air de La Varsovienne. Les paroles ont été écrites par Valeriano Orobón
Fernández. Ce chant est publié pour la première fois en novembre 1933
dans un supplément de la revue Tierra y Libertad de Barcelone.
Negras tormentas agitan los aires
Nubes oscuras nos impiden ver.
Aunque nos espere el dolor y la muerte
Contra el enemigo nos llama el deber.

El bien más preciado es la libertad
Hay que defenderla con fe y valor.

Alza la bandera revolucionaria
que del triunfo sin cesar nos lleva en pos
Alza la bandera revolucionaria
que del triunfo sin cesar nos lleva en pos

En pie el pueblo obrero, a la batalla
Hay que derrocar a la reacción.

¡A las barricadas! ¡A las barricadas!
Por el triunfo de la Confederación.
¡A las barricadas! ¡A las barricadas!
Por el triunfo de la Confederación.
Des tempêtes noires agitent les airs
Des nuages sombres nous empêchent de voir.
Même si la mort et la douleur nous attendent
Le devoir nous appelle contre l’ennemi.

Le bien le plus précieux est la liberté.
Il faut la défendre avec foi et courage.

Lève le drapeau révolutionnaire
Qui sans faillir nous mène vers le triomphe
Lève le drapeau révolutionnaire
Qui sans faillir nous mène vers le triomphe

Debout, peuple ouvrier, au combat
Il faut vaincre la réaction :

Aux barricades ! Aux barricades !
Pour le triomphe de la Confédération.
Aux barricades ! Aux barricades !
Pour le triomphe de la Confédération.